Est-ce une bonne idée d’investir à l’étranger ?

Est-ce une bonne idée d’investir à l’étranger ?

Avez-vous déjà pensé à investir dans un bien immobilier à l’étranger ?

De nombreux français se tournent vers ce type d’investissement de nos jours.

Je comprends que ça puisse faire peur lorsqu’on ne connait ni les procédures ni la fiscalité qui s’applique dans ce cas de figure bien spécifique.

Dans cet article, nous allons voir ensemble les spécificités d’un investissement à l’étranger pour que vous puissiez comparer avec un investissement immobilier en France. Vous allez voir, investir à l’étranger est en réalité beaucoup plus simple qu’on ne se l’imagine.

Entrons tout de suite dans les détails.

Investir intelligemment à l’étranger

Pour quelle raison pensez-vous à investir à l’étranger ?

Réfléchir à l’utilisation que vous allez faire par la suite de ce logement que vous aurez acquis dans un autre pays est selon moi une étape très importante pour faire un investissement réussi.

Allez-vous y vivre ? Pensez-vous le louer par la suite pour vous constituer un capital ? Il est important de vous poser toutes ces questions au préalable.

Tout d’abord, il faut que vous ayez à l’esprit que si vous ne vivez pas sur place, vous pourrez être amené à effectuer des aller-retours pour gérer votre logement et ces allers-retours peuvent se révéler très onéreux.

Une solution qui s’offre à vous est de faire appel à une société locale pour gérer la location de votre bien immobilier et éviter ainsi à avoir à vous rendre sur place.

Il faut savoir que de nos jours de nombreux français choisissent de se tourner vers des placements immobiliers.

En avez-vous déjà entendu parler ? Il s’agit de fonds d’investissements qui sont pilotés par des gestionnaires.

Ce sont donc ces gestionnaires qui vont gérer la somme d’argent que vous souhaitez investir dans l’immobilier. Ils vont ensuite se charger de la placer sur un marché étranger. 

Ils cibleront un type d’actions en particulier ou alors une zone géographique définie.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous choisissez d’opter pour des placements immobiliers.

Tout d’abord, il y a les sociétés d’investissement à capital variable (Sicav) qui sont des sociétés d’investissement qui permettent de placer une somme d’argent en bourse. 

Ensuite, il y a les fonds communs de placement (FCP) qui permettent une mise en commun de l’argent de plusieurs investisseurs sur le marché boursier.

Puis, il y a les obligations. L’investissement ne repose alors non plus sur un capital mais sur une créance.

Autrement, vous pouvez tout simplement choisir d’acheter un logement à l’étranger pour le louer par la suite et générer ainsi des revenus passifs réguliers tout en vivant sur le territoire français.

La fiscalité à l’étranger

Sortir de l’argent du territoire français est une action règlementée par le gouvernement.

Si vous disposez de plus de 10 000 € en espèces sur vous lorsque vous vous rendez dans le pays dans lequel vous souhaitez investir vous serez alors dans l’obligation de les déclarer aux services douaniers.

De la même façon, si vous effectuez un virement important depuis la France vers l’étranger vous devrez aussi prévenir l’État français. Dans le cas d’un virement, c’est la banque qui se chargera de la légalité de ce virement.

Si vous choisissez d’ouvrir un compte bancaire dans ce nouveau pays, il vous faudra déclarer l’ouverture de ce compte lorsque vous effectuerez votre déclaration d’impôts en France.

Si vous êtes résident fiscal français et que vous percevez un loyer suite à l’achat de ce logement à l’étranger, il vous faudra alors déclarer ces revenus lors de votre déclaration d’impôt sur le revenu en France et certainement aussi dans le pays étranger en question. Il est important que vous vous renseigniez quant aux procédures du pays dans lequel vous investissez.

Bonne nouvelle, certains pays exonèrent les français d’une double imposition afin de favoriser les investissements immobiliers. Parmi ces pays, on retrouve la Bulgarie ou encore les États-Unis.

Où investir à l’étranger ?

Nombreux sont les endroits à l’étranger qui permettent de faire des investissements particulièrement intéressants. 

Vous pouvez choisir de rester proche de la France en investissant en Europe ou bien vous aventurez sur des terres beaucoup plus lointaines.

L’endroit que vous allez choisir pour acheter votre bien doit selon moi dépendre de l’utilisation que vous en aurez.

Comptez-vous y vivre à l’année ? Ou bien seulement une partie de l’année ? Prévoyez-vous de le louer sur du long terme ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que chaque pays a des règles et une fiscalité qui lui est propre alors il est important que vous en preniez connaissance avant de vous lancer dans un investissement à l’étranger.

Je vous invite aussi à regarder le contexte politique du pays que vous ciblez. Il est toujours préférable qu’il soit stable et que les investissements immobiliers y soient sécurisés.

Quel que soit le pays vers lequel vous choisissiez de vous tourner, je vous recommande de toujours passer par un professionnel local.

C’est une sécurité supplémentaire, il connaitra les règlementations locales, il vérifiera la légalité des documents à votre place.

Oui, je ne vous cache pas que ça engendrera des coûts supplémentaires mais cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises.

Mieux vous connaitrez le pays dans lequel vous investirez, plus il vous sera facile d’évaluer les possibilités locatives et de revente du bien.

Pour info, la majeure partie des français qui investissent à l’étranger en ce moment choisissent d’investir en Espagne et au Portugal.

Comment faire un crédit immobilier à l’étranger ?

Pour commencer, figurez-vous que ce n’est pas forcément nécessaire.

En effet, si vous choisissez d’investir dans un logement qui se trouve en Europe, vous pouvez tout à fait faire une demande de crédit immobilier en France pour financer votre bien.

Si votre logement ne se situe pas dans la zone de l’UE, vous devrez alors emprunter dans le pays en question. 

Bien sûr, les conditions d’emprunt ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre, il faut prendre le temps de se renseigner. 

Il faut savoir que dans certains pays l’apport personnel est beaucoup plus élevé qu’en France. Pour vous donner un exemple, en Espagne, l’apport personnel demandé par les banques correspond à 40% de la somme totale du bien immobilier !

Conclusion

Investir à l’étranger est différent d’un investissement en France.

Les règles et les procédures ne sont pas les mêmes, les demandes de crédit non plus… sans parler de la fiscalité.

Par contre, l’investissement immobilier à l’étranger peut être plus intéressant qu’un investissement en France s’il est bien préparé et mûrement réfléchi.

Vous pouvez trouver des biens très peu chers en comparaison au marché français qui vous permettront par la suite un rendement très intéressant s’ils se trouvent dans des endroits touristiques.

C’est une façon différente d’investir, qui peut être parfaitement adaptée à certains projets immobiliers.

Ce qui compte, c’est de s’informer au préalable du fonctionnement du pays ciblé et de s’entourer d’un professionnel local du secteur.

Pour avoir plus d’informations sur le sujet, réservez dès maintenant votre appel stratégique gratuit en cliquant ici